Accueil>Chassé-Croisé

Complémentarité sino-fran?aise dans l’économie des seniors

2020-07-31 15:08:00 Source:La Chine au présent Auteur:KONG WEI
【Fermer】 【Imprimer】 GrandMoyenPetit
法語詞典

 

 
Avec le vieillissement rapide de la population chinoise, quelques chiffres méritent d’être rappelés : 75 % des seniors sont atteints au moins d’une maladie chronique, le nombre de patients agés avoisine les 190 millions et celui des seniors dépendants ou partiellement dépendants dépasse 40 millions. En outre, de plus en plus de seniors souffrent de troubles cognitifs.

 

Les personnes agées malades font pression sur le système de soins et constituent un fardeau économique pour les familles et la société. Les statistiques montrent que l’économie des seniors en termes d’accompagnement et de soins de santé représentait 286 milliards de yuans en 2018 (+14,9 %), un marché qui devrait atteindre 450 milliards de yuans en 2021.

 

Le gouvernement chinois a donc formulé en 2016 à cette fin le plan La Chine en bonne santé 2030 qui met l’accent sur les services de soins et d’accompagnement pour les personnes agées dépendantes physiques et mentales. D’ici 2020, la proportion de lits affectés aux soins dans les maisons de retraite devra dépasser 30 %. La Chine compte néanmoins un nombre limité d’institutions professionnelles et de professionnels actuellement dans ce domaine, très loin de l’énorme demande du marché.

 

La France possède des technologies de pointe et une expérience dans les services de soins aux personnes agées. Les biens et services des entreprises fran?aises occupent une position de leader en Europe, avec une part de marché et une technicité de premier ordre. Les données fournies par l’Institut Xerfi montrent que l’économie des seniors devrait atteindre 130 milliards d’euros en 2020, avec une croissance annuelle moyenne de 5 %. En France, le secteur des soins et de l’accompagnement des seniors couvre de nombreuses filières : la conception et la construction d’établissements, la formation et les services de soins à domicile, les systèmes résidentiels intelligents et l’Internet des objets, les services d’assurance et les services médicaux. Dans ces segments, la France compte un grand nombre d’entreprises de premier plan. ? Les avantages des services de soins aux personnes agées en France se reflètent principalement au croisement du traitement des maladies chroniques, de la retraite et des soins de santé. La recherche et le développement de médicaments et de thérapies non médicamenteuses sont très développés. La combinaison des thérapies médicamenteuse et non médicamenteuse peut éviter la consommation excessive de médicaments et leurs effets secondaires chez les personnes agées, et améliorer considérablement la qualité de vie. La Chine peut tirer des enseignements des caractéristiques exceptionnelles des services de soins aux personnes agées ?, a remarqué Olivier Dessajan, président de l’Alliance sino-fran?aise de la santé et directeur général Chine au groupe Colisée, un précurseur en Chine. Trois pistes sont à explorer.

 

Tout d’abord, dans la retraite à domicile. Il est traditionnellement courant dans la culture chinoise que les personnes agées restent au domicile et le gouvernement l’encourage. Cependant, les modalités de développement de ce modèle, sa viabilité économique et la qualité de service n’en sont encore qu’au stade préliminaire. Le groupement Bien Vieillir est une organisation professionnelle basée en ?le de France qui fournit des soins à domicile aux seniors et aux personnes handicapées, et qui a attiré l’attention de nombreuses compagnies d’assurance chinoises. ? Les soins médicaux et les soins infirmiers dans les quartiers résidentiels sont très différents. Il ne faut pas les confondre. Ils nécessitent des organisations professionnelles en termes de formation. Notre expérience dans ce domaine mérite d’être partagée en Chine, et nous sommes disposés à travailler avec des partenaires chinois pour explorer des modèles de retraite locaux sur le plan communautaire et à domicile ?, a remarqué Didier Pagel, le président de son conseil d’administration.

 

Ensuite, dans le caractère complémentaire des soins aux personnes agées. Les Fran?aises ont une espérance de vie moyenne la plus longue du monde (85,6 ans) et 83 % des personnes agées de plus de 85 ans en France sont autonomes. ? Nous pensons toujours que les gens perdent leur capacité à prendre soin d’eux-mêmes lorsqu’ils sont vieux et que la société doit les aider. C’est l’inverse qu’il faut penser. Ce n’est qu’après avoir perdu notre capacité d’être autonome que le problème du vieillissement devient apparent, de sorte que la société et divers secteurs doivent planifier en amont et procéder à des mesures d’ajustement ?, a précisé Gérard Hermant, responsable du Partenariat franco-chinois sur le grand age et directeur général du groupe ISRP (Institut supérieur de rééducation psychomotrice).

 

Enfin, en termes d’investissement stratégique. Le gouvernement chinois a pris conscience de la gravité du problème du vieillissement et ouvert ses portes aux pays possédant une grande expérience en la matière. à l’heure actuelle, la majeure partie du secteur chinois des retraites est investie par des promoteurs immobiliers. Si davantage d’investisseurs stratégiques guidés par le gouvernement peuvent s’y joindre à l’avenir, cela s’avérera crucial pour son développement sain et à long terme. C’est ce qu’a souligné Olivier Dessajan, du groupe Colisée. ? La voie de notre développement en Chine n’est pas de construire un certain nombre de maisons de soins infirmiers et de les remplir. Nous espérons présenter aux Chinois les normes et les systèmes de retraite européens avancés. C’est notre objectif à long terme. ?

 

La Chine et la France renforceront par conséquent leur coopération en matière de formation et de normalisation dans ce secteur. Les deux pays sont en effet confrontés à un problème de vieillissement démographique sans précédent. La Chine dispose d’une énorme demande sur le marché des services pour les seniors, et la France possède à la fois un secteur des services aux personnes agées des plus complets et une expérience des plus avancées. Les défis communs et les marchés complémentaires leur ouvrent ainsi un vaste espace de coopération.

 

* KONG WEI est membre de la Commission nationale du vieillissement de Chine.

 

Partager:

Copyright ? 1998 - 2016

今日中國雜志版權所有 | 京ICP備:0600000號

开心棋牌开封棋牌 体彩江西11选五玩法 山西快乐十分前三直选 七星彩杀号定胆100%准 多乐彩任选3的技巧 湖南快乐十分走势图一定牛 河北体彩排列五走势 甘肃十一选五任5遗漏 江西体彩多乐彩基本走势图 广东11选5现场直播开奖 12214期体彩排列3预测